J.C. Perronnet

Dans le noir, courir est un plaisir

Dernier ajout : 8 décembre 2016.

0 | 5

24 heures de course à pied non-stop sur tapis roulant : voilà le nouveau défi que Jean-Claude Perronnet, coureur de fond non voyant, a réussi ce week-end, record qui n’a jamais été établi, à ce jour par une personne handicapée. Il a ainsi effectué 181 km sans aucune défaillance : une seule ampoule au pied après 11 heures de course alors qu’il dit « avoir manqué d’entraînement sur longues distances » !

Sa très grande expérience et maîtrise de l’ultra fond lui ont permis de vivre cette épreuve avec beaucoup de sérénité et de confiance.

24 heures chrono

Le départ est donné à 16 heures le vendredi 25 avril 2008 sous tente aérée à une température de 18°C. Jean-Claude se met à courir à un rythme de 11,5 km/heure pendant les 3 premières heures ; à partir de 19 heures, toutes les 40 mn, des arrêts d’environ 10 mn lui permettent de bénéficier régulièrement de massages ; sur les 12 dernières heures, les massages deviennent un peu plus fréquents, toutes les demi-heures. Après chaque pause, Jean-Claude effectue quelques centaines de mètres en marchant afin de se stabiliser sur le tapis roulant et reprendre son rythme de course progressivement.

A 3 heures du matin, il franchit les 100 km (62,2 miles) et à 12 heures 20 il atteint les 160,9 km (100 miles). Et si la nuit est plutôt fraîche (6°C), l’épreuve s’achèvera sous une température de 22°C.

Un planning rigoureux

Jean-Claude avait établi son planning de ravitaillement qu’il a respecté scrupuleusement : hydratation toutes les 10 mn (eau plate, thé, coca-cola, Vichy St-Yorre, soupe chaude…) soit au total de 20 litres d’eau. Toutes les 20 mn, il a mangé un aliment salé ou sucré à sa demande (jambon, comté, vache qui rit, yaourt aux fruits, yaourt liquide, gâteau de semoule, pâtes en salade avec œuf et surimi, orange, pomme, banane). Régulièrement, il s’est pesé afin de s’assurer qu’il ne perdait pas de poids.

La tente n’étant pas ventilée, Jean-Claude a dû changer une dizaine de fois de tee-shirt pour ne pas porter trop longtemps de vêtement humide et pour mieux supporter les variations de température : débardeur aux heures les plus chaudes et tee-shirt à manches longues la nuit. En revanche, il est resté en short pendant toute la course. Porter un collant long aux heures les plus fraîches lui aurait sans doute évité des courbatures dans les cuisses au petit matin.

Courir utile

Ce défi, que Jean-Claude avait à cœur, n’est pas seulement un évènement sportif. Ce coureur plein d’humilité et de générosité, souhaitait avant tout sensibiliser le public au handicap visuel.

Les dons récoltés au cours de cette opération, ont été intégralement versés à l’association Valentin Haüy, afin de créer un service de prêt de matériel de communication de haute technologie au bénéfice des personnes déficientes visuelles (ordinateur, GPS, …).

Cette épreuve s’est déroulée dans une atmosphère de fête et de convivialité, entourée de nombreuses animations : stand de démonstration de matériels à assistance vocale permettant aux personnes ayant un handicap visuel de mieux communiquer et se diriger (GPS, MP3), parcours balisé à réaliser les yeux bandés très apprécié des enfants et remise de diplômes avec prénom écrit en braille. Des cyclistes du Tandem Club de Dijon se sont relayés sur Home Traîner pendant les 24 heures alors que d’autres sportifs sont venus se défouler sur des vélos fixes.

Ce coureur, qui compte à son actif 106 marathons, 49 épreuves de 100 km mais aussi 5 courses de 24 heures sur route et 3 compétitions de 48 heures, a surpris une fois de plus tous ses supporters, ses amis et le monde de la course à pied. Chapeau Jean-Claude !

RBG

Athlétisme, Portrait

Février 2008, Le Bien public.

PNG - 27.9 ko
Fontaine Lès Dijon, France

355,266 km en 48 heures

Octobre 2000, Le Bien public, article d’Hélène Fernel.

PNG - 57.1 ko
Côte-d’Or, France

L’arrivée, accompagné de deux jeunes de l’APEDACO.

Au bout du rêve

Midi-Libre

PNG - 41.9 ko
100 KM de Millau.

1300 participants.

Afrique du sud

Juin 2000, The Independant

PNG - 60.7 ko
Comrades

Paris-Colmar

Juin 1997

PNG - 21.9 ko

520 km en moins de 78 heures.

Je m’appelle Jean Claude-PERRONNET, je suis né en 1960. J’ai fait valoir mes droits à la retraite depuis le 1er janvier 2016.

 Je suis malvoyant de naissance et tombé dans la cécité depuis une vingtaine d’années. Je lis et écris le braille couramment. Arrivé à Dijon en 1978 au C.A.T. des aveugles, j’assurais le rempaillage et le cannage des chaises. Aujourd’hui, je suis standardiste à la CARSAT. Alors que certains handicapés s’adonnent au farniente comme passe-temps, je me suis trouvé un équilibre et une hygiène de vie à travers le sport. J’oublie mon handicap et cela me permet de faire des rencontres.

Une formidable thérapie.

 J’ai commencé la course à pied à l’adolescence et ce n’est que dans les années 80 que j’ai réellement commencé le sport de haut niveau. J’ai pu participer à beaucoup de marathons nationaux. J’ai d’ailleurs effectué mon centième marathon le 21 octobre 2007 lors du marathon des Grands Crus (21).

J’ai également pu participer à de nombreux marathons internationaux tels que :
- PARIS en 2000 (4967/32685),
- VENISE (Italie) en 2001 (1648ème),
- BERLIN (Allemagne) en 2002,
- NEW YORK en 2002 (6083/33000),
- Marathon des Sables (Maroc) en 2001 (371/630).

J’ ai également participé à des courses ultrafond de 24 ou 48 heures :
- Dijon 24 h du lac kir en 1992 (1/10)
- Paris-Colmar en 1994 (304 km en 42 h).

Mon vœu est de réussir à faire au moins une fois tous les marathons de France.

En dehors de la course à pied, j’ai pu m’essayer à d’autres disciplines :
- La randonnée pédestre
- La natation
- Le triathlon
- Le tandem sur piste où je fus médaillé d’argent et de bronze aux championnats de France en 1982 et 1983.
- Le ski de fond où je fis 7 courses dont 2 Transjurassienne (76 km) et où j’ai été double champion de France handisport en 1989 sur 10 et 20 km.

Je n’ai peut-être plus la vue mais je vis, j’agis et je rêve comme vous tous... Et des rêves, j’en ai plein la tête et je mets tout en œuvre pour les réaliser.

J’en ai réalisé un en 2007, j’ai pu piloter un avion grâce à l’association des mirauds volants.

 En 2008, mon rêve était de courir un 24 h sur tapis. Ce rêve, je l’ai réalisé les 25 et 26 avril 2008 sur le site de Mac Donald de Quetigny (21) afin de récolter des fonds pour l’association Valentin Haüy (antenne de DIJON), dans le but d’acquérir un parc de prêt de matériel pour les déficients visuel.

En 2013, du 7 au 13 mai, j’espère pouvoir participer au Festival de l’Endurance sur le circuit du Var au Luc-en-Provence dans le but de parcourir plus de 700 km.

C’est grâce à l’aide et au soutien de chacun et chacune que j’ai pu et que je pourrai réaliser tous mes rêves. Alors si un jour vous souhaitez partager l’un de ces rêves avec moi et vivre une nouvelle expérience, n’hésitez pas à me contacter.

Mon numéro de téléphone portable est le : 06 81 14 34 82.

Les volontaires pour me guider seront toujours les bienvenus... qu’ils soient d’ici (je veux dire de Dijon) ou d’ailleurs... car le sport ne connaît pas de frontières.

Etre aveugle est un handicap mais ne sera jamais une barrière à la vie et je me ferai une joie de vous le prouver.

Jean Claude s’élancera pour 24h sur un tapis roulant afin d’atteindre la distance la plus importante possible.

Cette tentative de record se déroulera du vendredi 25 avril 16h au samedi 26 avril 16h sur le site du McDonald’s de QUETIGNY (21).

C’est une première puisque ce genre de record n’a jamais été tenté par une personne handicapée.

Pour l’accompagner durant ces 24 heures, de nombreuses animations vous seront proposées comme : - Des démonstrations de chiens guide d’aveugle - Des parties de cartes dans le noir - Un parcours permettant de se mettre dans la peau d’un non ou mal voyant pour prendre conscience des difficultés rencontrées dans la vie quotidienne - Vous pourrez accompagner Jean Claude sur un tandem fixe - Démonstrations d’écriture en braille grâce à la machine de Perkins

De nombreux matériels pour améliorer leur quotidien seront exposés au public.

Les plus jeunes d’entre vous, après avoir participé aux différentes attractions, se verront décerner un diplôme avec leur nom écrit en braille.

Alors n’hésitez pas, venez nous rejoindre au cours de ces 24 heures d’exception, de courage, de partage et de convivialité.

© 2008 Jean-Claude Perronnet
 
Conception et réalisation MarquePagenet http://www.marquepage.net/
 
Site réalisé avec SPIP